Accueil > Article detail

Article detail

LES PARTIS POLITIQUES A L'EPREUVE DES PROCEDURES DELIBERATIVES

01/10/2009 13:36 Age: 8 an(s)
Category: Publications

By: Nathalie CAPON

Sous la direction de Rémi Lefebvre et Antoine Roger

2009, 224 p.

Editeur : Presses Universitaires de Rennes - P.U.R., « Res Publica »

Les organisations partisanes sont aujourd'hui affectées par des procédures mises an point dans le but (le promouvoir une démocratie délibérative. Elles se trouvent disqualifiées et concurrencées dans leur rôle de production du bien commun et de définition d'une offre politique. En proclamant le déclin de leur représentativité et de leur ancrage social, divers agents se plaisent à caractériser un épuisement de l'encadrement partisan traditionnel et prétendent imposer des formes substitutives d'association à la prise de décision. Eux-mêmes saisis par l'impératif délibératif. les animateurs des partis politiques sont amenés à mettre en place de nouveaux outils centrés sur le débat contradictoire et argumenté ; ils estiment s'adapter ainsi à un contexte de « démocratisation » des modes d'organisation, d'individualisation du militantisme et d'émergence d'une « nouvelle » demande d'engagement. La définition des programmes et des orientations politiques, pendant les campagnes notamment, prend une dimension délibérative inédite en associant militants, adhérents et électeurs. L'objectif de l'ouvrage est d'analyser à la fois les partis dans la démocratie délibérative et la démocratie délibérative dans les partis. L'impératif délibératif, s'il est incorporé et devient un élément d'une rhétorique modernisatrice des partis, produit des effets limités et contrastés. Les contributions ici rassemblées en restituent les usages en les replaçant toujours dans le contexte d'organisations et de configurations données. Peu formalisés et rarement accordés aux principes stricts de la démocratie délibérative, les dispositifs mis en place sont souvent instrumentalisés par les dirigeants pour contourner des pratiques établies et renforcer leur pouvoir. Loin de se substituer aux outils de démocratie interne plus anciens, ils s'y superposent. Ils recomposent ainsi les modes d'organisation traditionnels des partis et contribuent dans le même temps à une redéfinition des répertoires militants. L'ouvrage s'adresse aux étudiants et chercheurs qui travaillent sur la représentation politique et sur les partis. Il peut également intéresser des lecteurs qui, engagés dans les métiers de l'action publique ou dans une activité politique, cherchent un moyen d'informer leur pratique ou de mettre leurs expériences en perspective.

Rémi Lefebvre est professeur de science politique à l'université de Reims et membre de l'UMR 8026 CERAPS (CNRS – Université Lilles 2).

Antoine Roger est professeur de science politique à l'Institut d'études politiques de Bordeaux Et directeur de l'UMR 5116 SPIRIT (CNRS – IEP de Bordeaux).

 
>!--

Accueil Imprimer Contact mail Plan du site Crédits
-->