Accueil > Ecole d'Eté de Lille > Programme

Programme de l'Ecole d'Eté en Méthodes Quantitatives en Sciences Sociales

 

En 2008, l'école d'été aura lieu du jeudi 3 juillet au matin au jeudi 10 juillet dans l'après-midi.
Elle sera organisée autour de deux modules, dont aucun ne suppose de pré-requis spécifique :
- l'un sur "L'analyse des correspondances"
- l'autre intitulé "Mesurer et Analyser les attitudes et les opinions".
Chaque module regroupe au plus 20 participants.


 

Module n°1 : L’ANALYSE DES CORRESPONDANCES

Présentation :

Le Centre d'Etudes et de Recherches Administratives, Politiques et Sociales est une Unité Mixte de Recherche de l''Lien externe - Ouverture dans une nouvelle fenêtreUniversité de Lille 2 et du Lien externe - Ouverture dans une nouvelle fenêtreCNRS. C'est un laboratoire de la Maison Européenne des Sciences de l'Homme et de la société  (Lien externe - Ouverture dans une nouvelle fenêtreMESHS).

 

Adossé à des formations en science politique et en droit public, il constitue le plus important laboratoire CNRS de science politique et de droit public au nord de Paris. Par le volume de ses contrats, il représente la plus grosse UMR en SHS de la délégation CNRS Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

 

Composition :

Il compte 6 ITA (dont 4 CNRS, 1 Universitaire et 1 financé sur un projet ANR), 34 enseignants-chercheurs principalement en poste à la Faculté des sciences juridiques, politiques et sociales, à l’Institut d’études politiques de Lille et à l’UFR STAPS, 5 chercheurs CNRS et 80 doctorants, aux deux tiers financés.

44% de ces doctorants relèvent du droit public et 56% de la science politique.

 

Direction :

Il a été dirigé par le Lien externe - Ouverture dans une nouvelle fenêtre Professeur Frédric SAWICKI de 1999 à 2009.

Depuis 2010, le  Lien externe - Ouverture dans une nouvelle fenêtreProfesseur Jean-Gabriel CONTAMIN en assure la direction, en collaboration avec Lien externe - Ouverture dans une nouvelle fenêtreVirginie GUIRAUDON , directrice de recherches au CNRS.

 

Thématiques :

Le projet scientifique du laboratoire (2010-1013) est mis en œuvre par trois équipes qui se sont dotées d’un programme fort fondé sur des questions de recherche fondamentales qui s’articulent étroitement au champ scientifique international :

- Lien externe - Ouverture dans une nouvelle fenêtreLa construction d’espaces juridiques et politiques transnationaux européen et mondiaux (dir. Virginie Guiraudon et Olivier Nay)

- Lien externe - Ouverture dans une nouvelle fenêtreLes reconfigurations actuelles de l’État dans les démocraties européennes (dir. Luc Heuschling, Rachel Vanneuville)

- Lien externe - Ouverture dans une nouvelle fenêtreLa participation : vote, engagements et mobilisations collectives (dir. Annie Laurent et Jean-Gabriel Contamin)

 

Activités :

Le CERAPS est un laboratoire d'accueil et de formation.

 

Il est le laboratoire support du Lien externe - Ouverture dans une nouvelle fenêtreMaster science politique-action publique de l'Université Lille 2 ainsi que de plusieurs formations en Master de droit public. Il organise depuis 1987 l' Lien externe - Ouverture dans une nouvelle fenêtreQuantilille, l'école d'été de Lille en Méthodes Quantitatives des Sciences Sociales, plus ancienne école thématique récurrente du CNRS et une des cinq formations européennes reconnues par l'ECPR avec celles de Cologne, d'Essex, de Llbujana et d'Oxford.

 

C'est également un laboratoire qui organise régulièrement des manifestations scientifiques, telles que journées d'études et colloques et qui est très présent sur la scène internationale grâce notamment à ses nombreux partenariats institutionnels et aux coopérations universitaires qu'il entretient avec les chercheurs étrangers, notamment au Etats-Unis, au Canada, au Japon et en Europe.

 

Contrats :

A ce jour, le CERAPS est porteur de neuf projets financés par l’Agence nationale de la recherche.

Des projets qui concernent :

- l'engagement professionnel et citoyen des enseignants français (dir. F.Sawicki) - les effets du mode de scrutin à deux tours (dir. A.Laurent)

- la formation syndicale (dir. N.Ethuin)

- la participation démocratique dans le domaine de l'environnement (dir. R.Lefebvre) -la participation politique en Amérique latine (dir. C.Goirand)

- la surveillance vidéo et audio : ANR Scarface, Smart Vision, SAMSI et CANADA (dir. J.-J.Lavenue)

 

Mot du directeur :

Le Centre d’Etudes et de Recherches Administratives, Politiques et Sociales, ex-CRAPS, a été créé en 1976 au sein de la Faculté des sciences juridiques, politiques et sociales de l’Université Lille 2 – Droit et Santé.

Equipe associée au CNRS depuis 1979, le CERAPS est une unité mixte de recherche depuis 2002 qui relève des sections 40 (Politique, pouvoir, organisation) et 36 (Sociologie, normes et règles) du CNRS. 

L’équipe est composée d’une quarantaine d’universitaires et de chercheurs et personnels CNRS en science politique, droit public et sociologie, qui contribuent de manière importante à l'ouverture et au dynamisme des recherches dans leurs domaines respectifs.

Le laboratoire rassemble et forme également environ 80 doctorants en science politique et en droit public. Ses principaux axes de recherche concernent les mobilisations collectives, l'action publique et politique locale, l'action publique et le droit internationaux, les mutations du droit administratif et du rôle de l'Etat, le droit des nouvelles technologiques, la transformation des formes de la démocratique contemporaine, les organisations politiques et les élections.

 

Axes de recherche :

L'activité scientifique du CERAPS porte sur les mutations qui affectent l'ordre politique contemporaine, et ce à différents niveaux :

▪ la construction d’espaces politiques supra-nationaux,

▪ les rapports des citoyens à la politique (participation, engagement, vote…)

▪ les modes de gouvernement et de légitimation des Etats démocratiques,

▪ les institutions publiques et les organisations politiques (partis, syndicats, ONG, associations, etc.)

▪ les institutions publiques et les organisations politiques (partis, syndicats,ONG, associations, etc.),

▪ les processus d’élaboration et d’imposition des normes juridiques

 

Le projet scientifique du Centre est mis en œuvre par trois équipes qui se sont dotées d’un programme fort fondé sur des questions de recherche fondamentales qui s’articulent étroitement au champ scientifique international :

- Lien externe - Ouverture dans une nouvelle fenêtreLa construction d’espaces juridiques et politiques transnationaux européen et mondiaux (dir. Virginie Guiraudon et Olivier Nay)

- Lien externe - Ouverture dans une nouvelle fenêtreLes reconfigurations actuelles de l’État dans les démocraties européennes (dir. Luc Heuschling, Rachel Vanneuville)

- Lien externe - Ouverture dans une nouvelle fenêtreLa participation : vote, engagements et mobilisations collectives (dir. Annie Laurent et Jean-Gabriel Contamin)

 

 

  Le Centre d’Études et de Recherches Administratives, Politiques et Sociales est une Unité Mixte de Recherche de l'Lien externe - Ouverture dans une nouvelle fenêtreUniversité de Lille 2

Université de Lille 2
et du CNRS et un laboratoire constitutif de la Maison Européenne des Sciences de l'Homme et de la Société (MESHS).

Il regroupe des chercheurs relevant de trois disciplines principales : la science politique, le droit public et la sociologie.

Il compte 6 ITA (dont 4 CNRS, 1 Universitaire et 1 financé sur un projet ANR), 34 enseignants-chercheurs principalement en poste à la Faculté des sciences juridiques, politiques et sociales, à l’Institut d’études politiques de Lille et à l’UFR STAPS, 5 chercheurs CNRS et environ 80 doctorants, aux deux tiers financés.

L’analyse des correspondances est l’une des deux principales méthodes d’analyses de données multivariées avec l’analyse en composantes principales. Davantage employée dans les pays francophones, elle vise à réduire un grand nombre de variables à quelques facteurs structurants. Soit dans une perspective exploratoire, lorsqu’on ne sait pas comment les données sont organisées. Soit dans une perspective confirmatoire, pour tester des hypothèses précises de recherche.

Ce module aura pour projet de présenter les principes de ce mode d’analyse, puis d’en démontrer à partir de cas pratiques l’intérêt,  les limites et les nouveaux usages. Il débutera par une présentation théorique de l’analyse des correspondances à laquelle succéderont plusieurs séances de mise en pratiques. La suite du module sera consacrée à cas pratiques issus d’univers différents. Une journée sera aussi consacrée aux analyses typologiques qui, en permettant de synthétiser l’information contenue dans de nombreuses variables par la constitution de groupes à forte homogénéité interne, peuvent être lues comme un complément des analyses factorielles. Le module finira par une réarticulation de l’analyse des correspondances avec les autres méthodes d’analyse factorielle.

Le logiciel SPSS sera employé lors des démonstrations et exercices.

Remarqu

Intervenants :

Participation confirmée : Bruno CAUTRES (CNRS, Cevipof, Paris), Hervé de MILLEVILLE (EISTI, Cergy-Pontoise), Dominique JOYE (ITB, Lausanne), Frédéric LEBARON (CURAPP, Amiens) et Patrick LEHINGUE (CURAPP, Amiens)

Pré-programme :

 </o:p>

 </o:p>

<meta http-equiv="Content-Type" content="text/html; charset=utf-8" /><meta name="ProgId" content="Word.Document" /><meta name="Generator" content="Microsoft Word 11" /><meta name="Originator" content="Microsoft Word 11" /><style> </style>

 </o:p>

 </o:p><meta http-equiv="Content-Type" content="text/html; charset=utf-8" /><meta name="ProgId" content="Word.Document" /><meta name="Generator" content="Microsoft Word 11" /><meta name="Originator" content="Microsoft Word 11" /><style> </style>

 </o:p>

 </o:p><meta http-equiv="Content-Type" content="text/html; charset=utf-8" /><meta name="ProgId" content="Word.Document" /><meta name="Generator" content="Microsoft Word 11" /><meta name="Originator" content="Microsoft Word 11" /><o:smarttagtype namespaceuri="urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" name="metricconverter"></o:smarttagtype><style> </style>

 

    Le Centre d’Etudes et de Recherches Administratives, Politiques et Sociales, ex-CRAPS, a été créé en 1976 au sein de la Lien externe - Ouverture dans une nouvelle fenêtreFaculté des sciences juridiques, politiques et sociales de l’Lien externe - Ouverture dans une nouvelle fenêtreUniversité Lille 2 – Droit et Santé.
    Equipe associée au Lien externe - Ouverture dans une nouvelle fenêtreCNRS  depuis 1979, le CERAPS est une unité miste de recherche depuis 2002 qui relève des section 40 (Politique, pouvoir, organisation) et  36 (Sociologie, normes et règles) du CNRS.
    L’équipe est composée d’une quarantaine d’universitaires et de chercheurs et personnels CNRS  en science politique, droit public, et sociologie,  qui contribuent de manière importante à l’ouverture et au dynamisme des recherches dans leurs domaines respectifs.
    Le laboratoire rassemble et forme également une cinquantaine de doctorants en science politique et en droit public.
    Ses principaux axes de recherches concernent les mobilisations collectives, les politiques européennes, l'action publique et politique locale, l'action publique et le droit internationaux, les mutations du droit administratif et du rôle de l'Etat, le droit des nouvelles technologies, la transformation des formes de la démocratie contemporaine, les organisation politiques et les élections.

 </o:p>

 </o:p><meta http-equiv="Content-Type" content="text/html; charset=utf-8" /><meta name="ProgId" content="Word.Document" /><meta name="Generator" content="Microsoft Word 11" /><meta name="Originator" content="Microsoft Word 11" /><o:smarttagtype namespaceuri="urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" name="metricconverter"></o:smarttagtype><style> </style>

 </o:p>

 </o:p>

Jours

Intervenants

Thématiques

Jeudi 2 juillet

matin

Claire Lemercier

    L’activité scientifique du CERAPS porte sur les mutations qui affectent l’ordre politique contemporain, et ce à différents niveaux :

▪ la construction d’espaces politiques supra-nationaux,

▪ les rapports des citoyens à la politique (participation, engagement, vote…)

▪ les modes de gouvernement et de légitimation des Etats démocratiques,

▪ les institutions publiques et les organisations politiques (partis, syndicats,

      ONG, associations, etc.),

▪ les processus d’élaboration et d’imposition des normes juridiques.

Jeudi 2 juillet

après-midi

Pierre Vernus

Le projet scientifique du Centre est mis en œuvre par trois équipes qui se sont dotées d’un programme fort fondé sur des questions de recherche fondamentales qui s’articulent étroitement au champ scientifique international :

▪ Axe <st1:metricconverter productid="1. L" w:st="on">1. L</st1:metricconverter>'ordre politique européen et international : normes, acteurs, institutionnalisation ;

▪ Axe 2. Les reconfigurations contemporaines de l'Etat et du droit ;

▪ Axe 3. La participation : vote, engagements et mobilisations collectives.

Vendredi 3 juillet

matin

Anne-Sophie Bruno

Construire un échantillon et traiter

des dossiers de carrières

Vendredi 3 juillet

après-midi

Anne-Sophie Bruno

Introduction à l'event history analysis :

modèles de Cox

Samedi 4 juillet

matin

François Denord

Données biographiques et analyse de réseaux

Lundi 6 juillet

Matin

P.Blanchard et O.Filleule

Le questionnaire comme source de données biographiques

Lundi 6 juillet

après-midi

P.Blanchard et O.Filleule

L’analyse quantitative des carrières militantes via l’optimal matching

Mardi 7 juillet

matin

Francesco Beretta

De la source archivistique à la base de données 

Mardi 7 juillet

après-midi

Francesco Beretta

Modéliser un « monde » historique : construire une base de données à partir de plusieurs sources

Mercredi 8 juillet

Matin

Sylvain Laurens

Remplir sa base : codages et recodages des données. Les lobbyistes européens

Mercredi 8 juillet

après-midi

Nicolas Robette

Utilisation d'enquêtes statistiques et traitement de trajectoires de mobilité

Jeudi 9 juillet

matin

Claire Zalc

Pratique de la saisie et du codage à partir de sources hétérogènes   

Jeudi 9 juillet

après-midi

Claire Zalc

L’articulation des méthodes d’analyse des données biographiques

 </o:p>

 </o:p>

 

Jours

Intervenants

Thématiques

Jeudi 2 juillet

matin

Claire Lemercier

Les analyses prosopographiques : enjeux et questions méthodologiques

Jeudi 2 juillet

après-midi

des chercheurs relevant de trois disciplines principales : la science politique, le droit public et la sociologie.

 

Il compte 6 ITA (dont 4 CNRS, 1 Universitaire et 1 financé sur un projet ANR), 34 enseignants-chercheurs principalement en poste à la Faculté des sciences juridiques, politiques et sociales, à l’Institut d’études politiques de Lille et à l’UFR STAPS, 5 chercheurs CNRS et environ 80 doctorants, aux deux tiers financés.

 

Il constitue le plus important laboratoire CNRS de science politique et de droit public au nord de Paris. Par le volume de ses contrats, il représente la plus grosse UMR en SHS de la délégation CNRS Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

 

Il a été dirigé par le Professeur Frédéric SAWICKI de 1999 à 2009. Depuis 2010, le Professeur Jean-Gabriel CONTAMIN en assure la direction, en collaboration avec Virginie GUIRAUDON, directrice de recherches au CNRS.

 

Le projet scientifique du laboratoire (2010-1013) est mis en œuvre par trois équipes qui se sont dotées d’un programme fort fondé sur des questions de recherche fondamentales qui s’articulent étroitement au champ scientifique international :

 

- La construction d’espaces juridiques et politiques transnationaux européen et mondiaux (dir. Virginie Guiraudon et Olivier Nay)

- Les reconfigurations actuelles de l’État dans les démocraties européennes (dir. Luc Heuschling, Rachel Vanneuville)

- La participation : vote, engagements et mobilisations collectives (dir. Annie Laurent et Jean-Gabriel Contamin)

 

Le CERAPS est un laboratoire d'accueil et de formation.

 

Il est le laboratoire support du Master science politique-action publique de l'Université Lille 2 ainsi que de plusieurs formations en Master de droit public. Il organise depuis <st1:metricconverter productid="1987 l" w:st="on">1987 l</st1:metricconverter>'école d'été de Lille en Méthodes Quantitatives des Sciences Sociales.

 

C'est également un laboratoire qui organise régulièrement des manifestations scientifiques, telles que journées d'études et colloques et qui est très présent sur la scène internationale grâce notamment à ses nombreux partenariats institutionnels et aux coopérations universitaires qu'il entretient avec les chercheurs étrangers, notamment au Etats-Unis, au Canada, au Japon et en Europe.

 

A ce jour, le CERAPS est porteur de neuf projets financés par l’Agence nationale de la recherche.

 

Des projets qui concernent :

- l'engagement professionnel et citoyen des enseignants français (dir. F.Sawicki) - les effets du mode de scrutin à deux tours (dir. A.Laurent)

- la formation syndicale (dir. N.Ethuin)

- la participation démocratique dans le domaine de l'environnement (dir. R.Lefebvre) -la participation politique en Amérique latine (dir. C.Goirand)

- la surveillance vidéo et audio : ANR Scarface, Smart Vision, SAMSI et CANADA (dir. J.-J.Lavenue)

 

Il compte 6 ITA (dont 4 CNRS, 1 Universitaire et 1 financé sur un projet ANR), 34 enseignants-chercheurs principalement en poste à la Faculté des sciences juridiques, politiques et sociales, à l’Institut d’études politiques de Lille et à l’UFR STAPS, 5 chercheurs CNRS et un peu moins de 80 doctorants, aux deux tiers financés.

 

44% de ces doctorants relèvent du droit public et 56% de la science politique.

Vendredi 3 juillet

matin

Anne-Sophie Bruno

Construire un échantillon et traiter

des dossiers de carrières

Vendredi 3 juillet

après-midi

Anne-Sophie Bruno

Introduction à l'event history analysis :

modèles de Cox

Samedi 4 juillet

matin

François Denord

Données biographiques et analyse de réseaux

Lundi 6 juillet

Matin

P.Blanchard et O.Filleule

Le questionnaire comme source de données biographiques

Lundi 6 juillet

après-midi

P.Blanchard et O.Filleule

L’analyse quantitative des carrières militantes via l’optimal matching

Mardi 7 juillet

matin

Francesco Beretta

De la source archivistique à la base de données 

Mardi 7 juillet

après-midi

Francesco Beretta

Modéliser un « monde » historique : construire une base de données à partir de plusieurs sources

Mercredi 8 juillet

Matin

Sylvain Laurens

Remplir sa base : codages et recodages des données. Les lobbyistes européens

Mercredi 8 juillet

après-midi

Nicolas Robette

Utilisation d'enquêtes statistiques et traitement de trajectoires de mobilité

Jeudi 9 juillet

matin

Claire Zalc

Pratique de la saisie et du codage à partir de sources hétérogènes    organise régulièrement des manifestations scientifiques, telles que journées d'études et colloques et qui est très présent sur la scène internationale grâce notamment à ses nombreux partenariats institutionnels et aux coopérations universitaires qu'il entretient avec les chercheurs étrangers, notamment au Etats-Unis, au Canada, au Japon et en Europe.

 

A ce jour, le CERAPS est porteur de neuf projets financés par l’Agence nationale de la recherche.

 

Des projets qui concernent :

- l'engagement professionnel et citoyen des enseignants français (dir. F.Sawicki) - les effets du mode de scrutin à deux tours (dir. A.Laurent)

- la formation syndicale (dir. N.Ethuin)

- la participation démocratique dans le domaine de l'environnement (dir. R.Lefebvre) -la participation politique en Amérique latine (dir. C.Goirand)

- la surveillance vidéo et audio : ANR Scarface, Smart Vision, SAMSI et CANADA (dir. J.-J.Lavenue)

 

Jeudi 9 juillet

après-midi

Claire Zalc

L’articulation des méthodes d’analyse des données biographiques

 </o:p>

 </o:p>

Jours

Intervenants

Thématiques

Jeudi 2 juillet

matin

Claire Lemercier

Les analyses prosopographiques : enjeux et questions méthodologiques

Jeudi 2 juillet

après-midi

Pierre Vernus

Construire des typologies sur la base de l'analyse factorielle

Vendredi 3 juillet

matin

Anne-Sophie Bruno

Construire un échantillon et traiter

des dossiers de carrières

Vendredi 3 juillet

après-midi

Anne-Sophie Bruno

Introduction à l'event history analysis :

modèles de Cox

Samedi 4 juillet

matin

François Denord

Données biographiques et analyse de réseaux

Lundi 6 juillet

Matin

P.Blanchard et O.Filleule

Le questionnaire comme source de données biographiques

Lundi 6 juillet

après-midi

P.Blanchard et O.Filleule

L’analyse quantitative des carrières militantes via l’optimal matching

Mardi 7 juillet

matin

Francesco Beretta

De la source archivistique à la base de données 

Mardi 7 juillet

après-midi

Francesco Beretta

Modéliser un « monde » historique : construire une base de données à partir de plusieurs sources

Mercredi 8 juillet

Matin

Sylvain Laurens

Remplir sa base : codages et recodages des données. Les lobbyistes européens

Mercredi 8 juillet

après-midi

Nicolas Robette

Utilisation d'enquêtes statistiques et traitement de trajectoires de mobilité

Jeudi 9 juillet

matin

Claire Zalc

Pratique de la saisie et du codage à partir de sources hétérogènes   

Jeudi 9 juillet

après-midi

Claire Zalc

L’articulation des méthodes d’analyse des données biographiques

 </o:p>

 

 

Jours

Intervenants

 

Jeudi 3 juillet
matin

Hervé de Milleville

 

Du tableau à double entrée aux données multiples

Jeudi 3 juillet

après-midi

Hervé de Milleville

Suite

Vendredi 4 juillet

matin

Bruno Cautrès

L’analyse des correspondances : présentation théorique

Vendredi 4 juillet

après-midi

Bruno Cautrès

L’analyse des correspondances : exercices pratiques sur ordinateur

Samedi 5 juillet

matin

Bruno Cautrès

L’analyse des correspondances : exercices pratiques sur ordinateur

Lundi 7 juillet

Matin

Claire Lemercier

 La pertinence de l’analyse des correspondances pour une approche historique

Lundi 7 juillet

Après midi

Claire Lemercier

Exercices pratiques sur ordinateur

Mardi 8 juillet

Matin

Patrick Lehingue

Ce que montre et ne montre pas l’analyse des correspondances : l’exemple du vote

Mardi 8 juillet

après-midi

Patrick Lehingue

Exercices pratiques sur ordinateur

Mercredi 9 juillet

Matin

Dominique Joye

 

Typologies : présentation théorique

Mercredi 9 juillet

après-midi

Dominique Joye

 

Des classifications automatiques aux analyses factorielles. Etude de cas sur SPSS

Jeudi 10 juillet

matin

Hervé de Milleville

Retour sur le panorama des différentes méthodes d’analyse factorielle

Jeudi 10 juillet

après-midi

Hervé de Milleville

L’enchaînement des méthodes

Bilan

 

 

Vers le haut

Pré-programme :   ''
Jours Intervenants 'Titres'
Jeudi 3 juillet matin Hervé de Milleville 'Du tableau à double entrée aux données multiples'
    ''
    ''
    ''
    ''
    ''
    ''
    ''
    ''
    ''
    ''
    ''
    ''
    ''
    ''
    ''
    ''
    ''
    ''
Jeudi 3 juillet   ''
    ''
après-midi   ''
    ''
    ''
Hervé de Milleville   ''
    ''
    ''
Suite   ''
    ''
Vendredi 4 juillet   ''
    ''
matin   ''
    ''
    ''
Bruno Cautrès   ''
    ''
    ''
L’analyse des correspondances : présentation théorique   ''
    ''
Vendredi 4 juillet   ''
    ''
après-midi   ''
    ''
    ''
Bruno Cautrès   ''
    ''
    ''
L’analyse des correspondances : exercices pratiques sur ordinateur   ''
    ''
Samedi 5 juillet   ''
    ''
matin   ''
    ''
    ''
Bruno Cautrès   ''
    ''
    ''
L’analyse des correspondances : exercices pratiques sur ordinateur   ''
    ''
Lundi 7 juillet   ''
    ''
Matin   ''
    ''
    ''
Claire Lemercier   ''
    ''
    ''
La pertinence de l’analyse des correspondances pour une approche historique   ''
    ''
Lundi 7 juillet   ''
    ''
Après midi   ''
    ''
    ''
Claire Lemercier   ''
    ''
    ''
Exercices pratiques sur ordinateur   ''
    ''
Mardi 8 juillet   ''
    ''
Matin   ''
    ''
    ''
Patrick Lehingue   ''
    ''
    ''
Ce que montre et ne montre pas l’analyse des correspondances : l’exemple du vote   ''
    ''
Mardi 8 juillet   ''
    ''
après-midi   ''
    ''
    ''
Patrick Lehingue   ''
    ''
    ''
Exercices pratiques sur ordinateur   ''
    ''
Mercredi 9 juillet   ''
    ''
Matin   ''
    ''
    ''
Dominique Joye   ''
    ''
    ''
    ''
    ''
Typologies : présentation théorique   ''
    ''
Mercredi 9 juillet   ''
    ''
après-midi   ''
    ''
    ''
Dominique Joye   ''
    ''
    ''
    ''
    ''
Des classifications automatiques aux analyses factorielles. Etude de cas sur SPSS   ''
    ''
Jeudi 10 juillet   ''
    ''
matin   ''
    ''
    ''
Hervé de Milleville   ''
    ''
    ''
Retour sur le panorama des différentes méthodes d’analyse factorielle   ''
    ''
Jeudi 10 juillet   ''
    ''
après-midi   ''
    ''
    ''
Hervé de Milleville   ''
    ''
    ''
L’enchaînement des méthodes   ''
    ''
Bilan   ''
    ''
Vers le haut   ''
    ''
     

 

Module n°2 : MESURER ET ANALYSER LES OPINIONS ET LES ATTITUDES

 (proposé pour la première fois)

Présentation :

Depuis le début des années 1990 au moins, se sont accumulées les études qui en viennent à s’interroger sur la solidité et la réalité des opinions et des attitudes mesurées par les sondages. Pourtant, tout chercheur qui désire mener une étude par questionnaire se trouve confronté à cette nécessité de forger des instruments aptes à mesurer des opinions et, au-delà, les attitudes qui les sous-tendent. C’est en effet là la principale voie d’accès d’un côté aux systèmes de représentations et, de l’autre, à l’explication des pratiques qui en résultent. Qu’on songe, par exemple, aux recherches portant sur les opinions ou attitudes politiques, sexuelles ou encore en matière de consommation.

Pour faire face à cette contradiction, nombre de chercheurs ont tenté, dans ces dernières années, en France et dans les pays anglo-saxons, de mettre en place des dispositifs plus ou moins innovants en vue d’objectiver cette réalité fuyante.

L’objectif de ce module est précisément de faire le point sur les difficultés successives que pose la prise en compte des opinions et des attitudes dans une enquête quantitative (au moment de la formulation des questions, du choix de la procédure, du recueil des réponses ou de leur traitement), et sur les dispositifs qui ont pu être développés pour passer outre ces difficultés. Il s’agit notamment d’introduire les participants à un ensemble de dispositifs et de techniques innovants initiés en France et Outre-Atlantique ces dernières années.

La formation ici proposée visera, dans un premier temps, à revenir sur l’histoire des enquêtes d’opinion, les problèmes méthodologiques et épistémologiques auxquels elles ont été confrontées dès leur origine, ainsi que sur les principaux concepts utilisés dans l’étude des représentations sociales (opinion, attitudes, croyances, idéologies…).

Dans un second temps, sera abordée la question du choix des indicateurs et des questions d’enquête, l’influence du contexte de l’enquête sur les réponses données aux questions d’opinion et sur les manières d’y répondre.

On s’intéressera ensuite à deux dispositifs expérimentaux proposés pour recueillir les opinions et attitudes. Puis, on s’attachera au traitement et à l’analyse des réponses. Une attention particulière sera accordée au concept et à l’élaboration des échelles d’attitudes (Guy Michelat et Eric Kerrouche). Enfin, le module se terminera par un cas pratique, fondé sur les attitudes et opinions en matière de comportements à risque.

Remarque : la participation à ce module n'exige aucun pré requis statistique.

Intervenants :

Participation confirmée : Loic BLONDIAUX (CNRS-CERAPS, IEP Lille), Mathieu BRUGIDOU (GRETS, Grenoble), Nonna MAYER (CNRS-CEVIPOF, IEP Paris), Patrick PERETTI-WATEL (Inserm, Marseille).

Intervenants pressentis : Jean-Paul GREMY (Centre Maurice Halbwachs, Paris); Delphine MARTELLI-BANEGAS (Institut de sondage); Guy MICHELAT (CNRS-CEVIPOF, IEP Paris) et ERIC KERROUCHE (CNRS, CERVL, IEP Bordeaux)
 

Pré-programme : 

Jours

Intervenants

 

Jeudi 3 juillet

matin

Loic Blondiaux

Epistémologie de l’opinion

Jeudi 3 juillet

après-midi

Loic Blondiaux

Epistémologie de l’opinion (suite)

Vendredi 4 juillet

matin

Jean-Paul Grémy

Contexte de questionnement et recueil des opinions

Vendredi 4 juillet

après-midi

Delphine

Martelli-Banegas

Construction des indicateurs : cas pratique

Samedi 5 juillet

matin

Delphine

Martelli-Banegas

Traitement des données d’opinion : cas pratique

Lundi 7 juillet

Matin

Nonna Mayer

Les dispositifs d’enquête : Les expérimentations façon

Sniderman et le "new look in public opinion research".

Lundi 7 juillet

Matin

Mathieu Brugidou

Les dispositifs d’enquête : Expérimentations

Lundi 7 juillet

Après midi

Mathieu Brugidou

Atelier informatique

Mardi 8 juillet

Matin

Guy Michelat et Eric Kerrouche

La construction des échelles d’attitudes : théorie

Mardi 8 juillet

après-midi

Guy Michelat et Eric Kerrouche

La construction des échelles d’attitudes : atelier informatique

Mercredi 9 juillet

Matin

Patrick

Peretti-Watel

La construction des indicateurs : L’exemple des risques

Mercredi 9 juillet

après-midi

Patrick Peretti-Watel

Le traitement des données d’opinion : L’exemple des risques (sur ordinateur)

Jeudi 10 juillet

Matin

 

 

Jeudi 10 juillet

après-midi

Loic Blondiaux

Séance bilan

 

Un repas de fin de formation est offert aux participants des deux modules le 9 juillet au soir

Vers le haut

>!--

Accueil Imprimer Contact mail Plan du site Crédits
-->