Anne-Sophie PETITFILS

  • Docteure en Science Politique, chercheure associée

Domaines de spécialisation

▪ Partis politiques
▪ Engagement et militantisme
▪ Mobilisation partisane
▪ Managérialisation des activités politiques
▪ La droite (UMP)

Recherche en cours

▪ Participation au Projet OSPO – PACA, sur les transformations de l’écologie électorale dans la région PACA, financé par le conseil régional.

Cursus

2013: Qualification aux fonctions de maître de conférences par les sections 04 (Science politique) et 19 (Sociologie, démographie) du CNU.
2012: Docteure en science politique, Faculté des sciences juridiques, politiques et sociales, Université Lille 2.
2011-2013: ATER à temps plein en science politique à l’UFR de Droit de l’Université Nice Sophia-Antipolis. Professeure du secondaire détachée dans le supérieur.
2011: CAPES de Sciences économiques et sociales
2007-2009: ATER à mi-temps en sciences politiques à la faculté des sciences juridiques, politiques et sociales, Lille 2, rattachée au CERAPS.
2004-2007: Allocataire-Monitrice du Ministère de l’enseignement supérieur et de la Recherche à la faculté des sciences juridiques, politiques et sociales, Lille 2 rattachée au CERAPS.
2003-2004: Master 2 recherche « Sciences Politiques – Action publique », Faculté des sciences juridiques, politiques et sociales, Université Lille 2. Bourse sur critères universitaires.
2002-2003: Maîtrise de Science politique, Faculté des sciences juridiques, politiques et sociales, Université de Lille 2 (mention bien).
2001-2002: Licence de Droit, Faculté des sciences juridiques, politiques et sociales, Université de Lille 2 (mention assez bien).
1999-2001: DEUG de Droit, Faculté des sciences juridiques, politiques et sociales, Université de Lille 2 (mention assez bien).
1998-1999: Hypokhâgne (lycée Jean Jaurès Reims) obtenue, équivalence en première année de DEUG d’anglais.

Vers le haut

Enseignements

2004/2009                 
•   Cours magistral en deuxième année de licence de Droit et d’AES :
Sociologie politique : 108 h. équivalant TD (2*54h), en 2007-2008 et 2008-2009.  
•   Travaux dirigés en master 1 de Science Politique – Action Publique :
Sociologie politique approfondie : 120 h. équivalant TD (6*20 heures), en 2006-2007, 2007-2008 et 2008-2009.
Tutorat de mémoires : 9 h. équivalant TD, en 2006-2007.  
•   Travaux dirigés en deuxième année de licence AES :
Sociologie Politique : 15 h. équivalant TD (1*15 heures), en 2005-2006.  
•   Travaux dirigés en première année de licence de droit et d’AES :
Vie politique française : 30 h. équivalant TD (2*15 heures), en 2005-2006 et 2006-2007.
Culture générale : 100 h. équivalant TD (10*10 heures), en 2004-2005 et 2005-2006.  

2011/2013                 
•   Cours magistral en première année de licence d’AES à l’Institut supérieur d’économie et de management (550 étudiants inscrits)
Science politique : 72h. équivalant TD (36h*2).  
•   Cours magistral en première année de licence d’économie-gestion à l’Institut supérieur d’économie et de management (250 étudiants inscrits)
Institutions politiques : 60 h. équivalant TD (30h*2).  
•   Cours magistral en première année de licence de droit (400 étudiants)
Vie politique française : 49h30 équivalant TD.  
•   Cours magistral en première année de Master de science politique
Politiques sociales : 49h30 équivalant TD.  
•   Cours magistral en Licence professionnelle d’administration publique :
Institutions sociales et problèmes sociaux contemporains : 45 h. équivalant TD.
•   Conférences de méthodes en master 2 de science politique :
Méthodologie : 20h. équivalant TD.  
•   Conférences de méthodes en master 1 de Science Politique :
Méthodes des sciences sociales : 15 h. équivalant TD.  
•   Conférences de méthodes en master 1 de Science Politique :
Partis politiques et élections : 15 h. équivalant TD.
Partis politiques et professionnels de la politique : 15h. équivalant TD.  
•   Conférences de méthodes en Licence 3 de droit parcours science politique :
Mobilisations politiques et sociales : 15 h. équivalant TD.  
•   Conférences de méthodes en Licence 3 de droit parcours science politique :
Analyse des comportements politiques : 15h. équivalant TD.
Culture générale : 20h. équivalant TD.

Publications récentes

Thèse :
- « Sociologie d’une mobilisation partisane managériale modernisatrice. Une approche contextualisée de la refondation de l’UMP (2004-2008) », Université Lille 2, Directeur : Pr Frédéric Sawicki, 4 novembre 2012.
Mention très honorable avec les félicitations du jury.  

▪ Co-direction de numéro de revue :
- Dossier « Enquêter dans les partis politiques : perspectives comparées », Revue internationale de politique comparée, vol. 17, n°4, 2010.  

▪ Articles dans des revues scientifiques :
- « Une campagne à la campagne. Intégration de la question écologiste sur une liste UMP », Ecorev’, n°19, Avril 2005, p.27-33.
ecorev.org/article.php3
- « L’institution partisane à l’épreuve du management. Le recours à une rhétorique et à des pratiques managériales dans le recrutement des « nouveaux adhérents » à l’UMP », Politix, n°79, 2007, p.53-76.
- « La seconde fondation de l’UMP : techniques de recrutement et sociologie des nouveaux adhérents », Mouvements, n°52, 2007, p.57-63.
- « “Militant et populaire!” Une organisation de jeunesse sarkozyste en campagne. L’activation périodique d’une offre organisationnelle de militantisme et ses appropriations pratiques et symboliques », Revue Française de Science Politique, vol.59, n°1, 2009, p.51-75. (Avec Lucie Bargel).
- « Mobilisation et luttes autour des questions homosexuelles à l’UMP. L’« Affaire Vanneste », Politix, n°92, 2010, p.99-124.
- « Enquêter dans les partis politiques. Perspectives comparées », Revue Internationale de Politique Comparée, vol. 17, n°4, 2010, p. 7-13. (Avec Myriam Aït-Aoudia, Carole Bachelot, Lucie Bargel, Hélène Combes, Stéphanie Dechezelles, Nathalie Ethuin, Florence Haegel, Catherine Leclerc, Élise Massicard).
- « Franchir les seuils des partis. Accès au terrain et dynamiques d'enquête », Revue Internationale de Politique Comparée, vol. 17, n°4, 2010, p.15-30. (Avec Myriam Aït Aoudia, Lucie Bargel, Nathalie Ethuin et Elise Massicard).
- « De la mobilisation au désenchantement militant : l’UMP dans le Nord de 2004 à 2008 », Métropolitiques, 26 mars 2012.
URL : www.metropolitiques.eu/De-la-mobilisation-au.html
- « L’UMP : vie et mort d’un ordre partisan personnalisé », Savoir/Agir, à paraître au printemps 2013.  

▪ Chapitres d’ouvrages :
- « Concilier « débats » et efficacité électorale. Les usages de la participation au « projet législatif » par la direction sarkozyste de l’UMP », in Lefebvre (Rémi), Roger (Antoine) (Dir.), Les partis politiques à l’épreuve des procédures délibératives, Presses Universitaires de Rennes, 2009, p.177-194.
- « L’intercommunalité en campagne à Tourcoing : construction de l’« enjeu » communautaire et réaffirmation de la prééminence mayorale par la droite », in Le Saout (Rémy) (Dir.), L’intercommunalité en campagne. Rhétoriques et usages de la thématique intercommunale dans la campagne municipale de 2008, Presses Universitaires de Rennes, 2009, p.157-170 (Avec Clément Desrumaux).
- « Trajectoires militantes et appropriations de l’internet « dans » et « en dehors » de l’Union pour un mouvement populaire (UMP) », in Greffet  (Fabienne), L’extension du domaine de la lutte. Les partis politiques à l’heure du web, Paris, Presses de Science po, 2011, p.187-199 (Avec Lucie Bargel).
- « Mécontentement individuel et maintien de l’engagement. Désinvestissement partiel, prise de parole feutrée et manifestations de loyauté à l’UMP d’un militant désajusté », dans Etre gouverné au XXIème siècle, Actes du quatrième congrès international du réseau francophone des associations de science politique, Academia - L’Harmattan, Coll. « science politique », à paraître en 2013.
- « Partis politiques », in Achin (Catherine), Bereni (Laure), Genre et science politique. Concepts, objets, problèmes, Paris, Presses de Science Po, coll. « Sociétés en mouvement », à paraître au printemps 2013.