Justine LENOIRE

• Doctorante en science politique

Télécharger le fichierjustine.lenoire(at)univ-lille2.fr

Domaines de spécialisation

• Sociologie des mobilisations et non-mobilisations
• Sociologie de l'alerte et du risque
• Politiques énergétiques

Recherches en cours

Thèse en cours : "Le nucléaire à l’épreuve du territoire : mobilisations et non-mobilisations autour des centrales », sous la direction de Jean-Gabriel Contamin.
• Depuis 2012 : Membre du projet CNRS-Needs « Retombées socio-politiques de l’accident de Fukushima à l’échelle européenne » (RESPAFE), sous la coordination de Guillaume Courty et Sezin Topçu.
En charge de l’étude du cas de la Belgique.  

Enseignements

2015 – 2016
CM de Politiques publiques (21h), L2 Science Politique
TD d'Enjeux sociologiques contemporains, L1 Science Politique
TD de Science Politique : pouvoir, état, régimes, L1 Science Politique

2013 – 2014
TD d'Introduction à la Science Politique, Licence 1 Droit
TD de Politiques publiques, Licence 3 Science Politique

2012 – 2013
TD de Politiques publiques, Licence 3 Science Politique

Communication à des congrès et colloques scientifiques

2014 - 2015 :
• « Rethinking the gap between emotions and rationality : an analysis of the « atomic fear rationalization process » in antinuclear activism », 10th International Conference in Interpretive Policy Analysis (IPA), Panel 40  « Public emotions in policy conflicts », Lille, 8-10 Juillet 2015.
• « A vieille centrale, nouveaux enjeux. Dynamiques et incidences de la controverse autour de la fermeture de Fessenheim », Congrès de l’AFSP, ST 35 « Pour une sociologie politique de l’énergie : approches théoriques et nouveaux enjeux », Aix-en-Provence, 22 juin 2015.
• « Du nucléaire à la centrale : une approche comparative de la territorialisation des mouvements antinucléaires à Gravelines et à Fessenheim », Colloque « Conflits de lieux, lieux de conflits. L’espace des mobilisations territoriales », CHERPA- Sciences Po Aix, Aix-en-Provence, 29 janvier 2015.

2013 - 2014 :
• « De la contestation à l’"acceptation" : comment se fabrique le consensus autour des centrales nucléaires ? Etude du cas gravelinois », Symposium « Les industries nucléaires et le stockage des déchets : Politiques publiques, débats publics et perception du (des) risques(s) », MSH Lorraine, Nancy, 19 décembre 2013.
• « Halte aux oligarques ! De la nébuleuse antinucléaire à sa structuration nationale : quels rapports de domination à l’intérieur d’un courant libertaire ? », Congrès de l’AFS, RT 21 « Mouvements sociaux », Nantes, 5 septembre 2013.

Autres participations à des événements scientifiques

• Animation et discussion de la session « Travail et syndicalisme » du RT 21 « Mouvements sociaux » du Congrès de l’AFS, Nantes, 4 septembre 2013.
• Co-organisation du séminaire RESPAFE, Novembre 2012- Avril 2014.
• Membre du Comité gestion mis en place dans le cadre de l'organisation de la journée d’étude du Master 2 Recherche en science politique de l’Université Lille 2 : « La sociologie des mobilisations : objets légitimes, méthodes consacrées et objets oubliés », Lille Septembre 2011.