Thomas LINDEMANN

Professeur de science politique

   Télécharger le fichierlindemannt(at)yahoo.com

Responsabilités scientifiques et administratives

▪ Elu CNRS Comité national
▪ Co-responsable des Master Pensée et régimes politique et Sécurité Glob (Bordeaux IV)
▪ Membre de l’école doctorale (I.E.P. de Bordeaux-Bordeaux IV)
▪ Membre du Conseil scientifique à l’I.E.P de Lille et à l’Université Bordeaux I
▪ Membre du Comité de Lecture Chaos International (L’Harmattan)

Domaines de spécialisation

▪ Relations internationales
▪ Origines de la violence internationale
▪ Le constructivisme, la problématique de la reconnaissance

Recherches en cours

La lutte pour la reconnaissance dans les relations internationales
▪ Globalisation et violence internationale
▪ La rivalité des grandes puissances

Vers le haut

Cursus

▪ Université de Bonn (licence), Université de Paris I (Master I, II, doctorat 1997), Maître de conférences à l’Université de Toulouse I (1998), agrégation de science politique (2005), professeur à l’Université de Bordeaux IV (2005), professeur à l’Université d’Artois (2008)

Enseignements

Relations internationales
▪ Sécurité internationale
▪ Sociologie politique

Publications récentes

La guerreLA GUERRE

Première partie : Théories sur les origines de la guerre 
Le modèle réaliste : la guerre pour la sécurité
La guerre pour l’hégémonie
Le modèle libéral : la guerre pour le profit
L’approche de la rationalité limitée
Le modèle constructiviste : la guerre pour la reconnaissance
Comment étudier empiriquement les origines de la guerre ?
Deuxième partie : Paix et guerre entre grandes puissances
La guerre entre grandes puissances selon les théories des rela tions internationales
La pacification entre grandes puissances par le respect
La guerre plutôt que la honte ?
Troisième partie : La gestion des crises internationales. La paix par la reconnaissance ?
La politique de reconnaissance dans les crises internationales
La crise irakienne (2001-2003) 
La crise américano- libyenne (1986-2006)
Conclusion :
Vers de nouvelles guerres pour la reconnaissance ?
Approches pour la prévention des conflits

  SAUVER LA FACE, SAUVER LA PAIX

Sociologie constructiviste des crises internationales, Sous la Direction de Monsieur Thomas Lindemann, LʼHarmattan, 2008 ; et Causes of War.The Struggle for Recognition, ECPR, 2010.

Toutes les crises internationales ne se transforment pas en guerre. Leur issue dépend aussi de la gestion politique de leurs dimensions symboliques : le respect et la compréhension de l'ennemi potentiel jouent un rôle particulièrement important. S'inscrivant dans le courant constructiviste, cet ouvrage traite des alternatives aux postures offensives et dissuasives. Une politique de reconnaissance - fondée sur l'empathie - peut parfois permettre d'apaiser des tensions internationales et d'éviter ainsi des conflits meurtriers.

   PENSER LA GUERRE,

L’apport constructiviste, Logiques Politiques, Paris, L’Harmattan, 2008.

Les hypothèses traditionnelles dans l'explication de la violence internationale - la guerre pour la sécurité et la guerre pour le profit - ne sont pas nécessairement les plus pertinentes. Par contre, la perspective de la guerre pour l'affirmation identitaire permet de poser de nouvelles questions à l'égard de l'éclosion des conflits armés. Quel est le rôle des identités et des normes dans le déclenchement des guerres ? La violence est-elle générée par des comportements de stigmatisation ?

Ouvrages collectifs


- Thomas Lindemann, Erik Ringmar, éd.,
The International Politics of Recognition, Paradigm Publisher, Yales Series, 2010 (à paraître).
- Thomas Lindemann, Michel-Louis Martin, éd.,
Les militaires et le recours à la force armé. Faucons ou colombe ?, Harmattan, Paris, 2006.

Sélection d’articles récents


Vers un nouveau paradigme de la reconnaissance dans les relations internationales?,
Revue Française de Science Politique, 60/2, avril 2010 ?

« Faucons et colombes. Le choix stratégique des forces armées entre intérêt corporatiste et identités militaires »,
Revue Internationale de Politique Comparée, vol. 15, No. 1, 2008, pp. 55-76

« Des guerriers pour faire la paix. L’armée américaine en Irak »,
Culture et Conflits, no. 67, automne 2007, p. 13-34« Sauver la paix. Les vertus de la reconnaissance apaisante », Mélanges en l’honneur de Slobodan Milacic. Démocratie et liberté, Paris, Bruylant, 2007.

« War and Human Nature de Barry Posen », dans
Critique Internationale, no 31, avril-juin 2006, p. 203-209."Falkenhayn" dans Inventaire de la Grande Guerre, dir. François Lagrange, Encyclopaedie Universalis 2005.

« Identités democratiques et choix stratégiques »
Revue Française de Science Politique, septembre 2004.

« Les guerres américaines dans l’après guerre froide. Entre intérêt national et affirmation identitaire »,
raisons politiques, février 2004, pp. 37-57.

« Histoire et relations internationales », dans E. Darras, O. Philippe,
La science politique une et multiple, Paris, L’Harmattan, 2004, pp. 181-206.

« The military and the use of force. Corporate Interests and War” (avec M.-L. Martin), dans
Handbook of the Sociology of the Military, éd., Giuseppe Carforio, Plenum Publishers, New York, 2003, pp. 99-110.

« Faire la guerre, mais laquelle ? Les institutions militaires des Etats-Unis entre identités bureaucratiques et préférences stratégiques »,
Revue Française de Science Politique, vol. 53, no. 5, octobre 2003, p. 675-706.

Vers le haut

Publications principales (1996-2003)

 

2003

« Aux origines de la Première Guerre mondiale », dans Bartov/Becker/ Cabanel/Husson/ Lindemann, Les sociétés en guerre, Paris, Armand Colin, 2003, p. 7-22.

                                      

2001

Les doctrines darwiniennes et la guerre de 14, Paris, Economica, 2001.
  Régimes Politiques et loyautés envers le genre humain en temps de guerre », dans J. Laroche, La loyauté dans la politique internationale, Paris, Harmattan, 2001, p. 325-352.
« Ludendorff et la guerre totale. Une approche perceptuelle dans : La guerre totale, dir. F. Géré, et T. Wideman, Paris, Economica, 2001.


                                    

2000

« Les néo-idéalistes et l’étude de la guerre, Revue Française de Science Politique, vol. 50, no. 3, juin 2000, p. 515-530.
« La crise de juillet 1914 », « Plan Schlieffen », « Bernhardi »,
« Ludendorff », « Militarisme », in Dictionnaire de stratégie, dir. T. de Montbrial et Jean Klein, Paris, PUF, 2000.

1999

« Ami-ennemi », Stratégique, no. 72, nov. 1999, pp. 139-154.
« L’idéologie de l’offensive dans le plan Schlieffen », in : Stratégique, no. 69, 1999-1.

1998

Traduction et édition critique de Carl v. Clausewitz Théorie du Combat, Paris, Economica, 1998.

Vers le haut

Thomas LINDEMANN

Publications récentes

The International Politics of Recognition

09/10/12 08:49

de Thomas Lindemann et Erik Ringmar

Editions Paradigm (16 septembre 2011)

ISBN: 978-1-59451-809-6

Catégorie(s) : Publications

LA GUERRE

04/02/11 09:44

Auteur(s) : Thomas Lindemann

Format : Brochée - 192 pages

EAN13 : 9782200246099

Public : Cycles L et M, Grandes écoles, UNIVERSITE

Domaines : Science politique

Date de parution : 20/10/2010

Catégorie(s) : Publications

Causes of War: The Struggle for Recognition

08/10/10 10:03

Author: Thomas Lindemann

ISBN: 9781907301018

Normal Price: £21.00

Book Launch

Price: £16.808

Catégorie(s) : Publications

SAUVER LA FACE, SAUVER LA PAIX

23/09/10 14:55

Sociologie constructiviste des crises internationales

Sous la Direction de Monsieur Thomas Lindemann

Catégorie(s) : Publications

PENSER LA GUERRE L’apport constructiviste

27/11/08 14:13

Collection Logiques politiques

 

ISBN : 978-2-296-06842-1 • 21,50 € • 230 pages

 

Thomas Lindemann, agrégé de science politique, est professeur des Universités à l’Université d’Artois. Il est attaché au CERAPS (Lille II) et co-dirige le Master de Sécurité Globale à l’Université Bordeaux IV. Il a...

Catégorie(s) : Publications